La Joint Learning Initiative on Faith and Local Communities (JLI) s’engage à travailler avec ses membres afin de soutenir la lutte continue pour changer les discours et poursuivre la lutte contre le racisme. Nous nous appuyons sur notre engagement à agir pour la justice raciale et la solidarité. JLI renouvelle le processus visant à confronter les asymétries de pouvoir dans ses recherches, son apprentissage conjoint et ses partenariats. Notre objectif est d’accroître la participation et de transférer davantage de pouvoir (ressources et prises de décision) vers les mouvements locaux et les communautés religieuses locales.

Par conséquent, JLI développera de nouveaux modèles d’apprentissage conjoint, par le biais de centres régionaux et nationaux, qui sont : inclusifs des langues nationales et locales, qui vont au-delà des organisations humanitaires et de développement traditionnelles et qui intègrent des approches justes et équitables dans la recherche et la pratique. Ce processus sera conseillé et dirigé par des groupes de travail tels que décrits ci-dessous. Les membres et partenaires du Sud sont particulièrement encouragés à postuler, que vous ayez ou non participé activement à JLI auparavant.

* JLI invite ses membres et ses partenaires à partager et/ou à postuler en soumettant une expression d’intérêt pour les groupes de travail sur l’équité et la justice. À soumettre avant le 23 avril *.

 

Contexte

Les mentalités racistes et coloniales continuent d’imprégner les organisations et systèmes humanitaires dans le monde. L’un des symptômes est la sous-estimation des capacités, du capital social, du leadership, de l’expertise, des réseaux et de la prestation de services des communautés et organisations confessionnelles locales. Les organisations confessionnelles internationales et les partenaires séculaires peuvent perpétuer ces mêmes asymétries de pouvoir.

JLI vise à aborder des questions telles que le manque de reconnaissance des héritages coloniaux, la domination des constructions théologiques occidentales, la marginalisation des connaissances et croyances indigènes, la complicité dans des structures racistes plus larges de l’aide humanitaire et de développement ainsi que l’inégalité entre les acteurs locaux et internationaux.

Confronter les asymétries de pouvoir est inconfortable et exige des organisations du Nord qu’elles soient prêtes à renoncer à leurs privilèges et à partager le pouvoir.  JLI s’efforcera de construire un réseau de membres confessionnels plus diversifié sur le plan racial et géographiquement inclusif afin de favoriser des plateformes d’apprentissage conjoint plus équitables et inclusives.

Agenda pour le changement

JLI se concentrera sur trois priorités au cours des 24 prochains mois dans le cadre d’un engagement continu à revoir ses partenariats et ses plateformes d’apprentissage conjoint.

  1. Dialogues d’écoute régionaux : menés par des acteurs confessionnels locaux et nationaux, ils permettront de réfléchir de manière critique à la diversité, l’équité et l’inclusion dans les modèles d’apprentissage conjoint de JLI en confrontant les asymétries de pouvoir et en identifiant les leviers de changement.  Les dialogues guideront JLI et ses membres pour repenser les modèles d’apprentissage conjoint afin qu’ils donnent la priorité aux agendas de recherche des partenaires du Sud.
  2. Série de webinaires mondiaux : événements interactifs d’apprentissage public réunissant des académiques et des praticiens de différentes régions et perspectives afin de discuter de questions essentielles pour rendre l’apprentissage conjoint plus juste et équitable dans la recherche sur les religions et le développement.
  3. Dialogue théologique : réunir des théologiens, des chercheurs, des universitaires et des praticiens du domaine du développement qui sont issus de divers contextes afin de partager des théologies, des enseignements, des idées spirituelles et des expériences vécues différentes en rapport avec la décolonisation.

Chacune des trois priorités aura un groupe de travail pour discuter, guider et soutenir leurs activités respectives. Ces groupes se tiendront dans une langue de travail commune avec une traduction disponible. Chaque groupe se réunira pendant deux ans, une fois tous les deux mois, pour diriger ces trois processus distincts mais interconnectés. Voir l’annexe pour les termes de référence des groupes de travail en haut à droite de la page cliquez sur * Télécharger un fichier *

La date limite pour les expressions d’intérêt est le 23 avril. 

Si vous avez des questions, contactez research@jliflc.com.

Resource preview